Visite des chantiers navals Outremer et Gunboat: histoire d'une entreprise qui a le vent en poupe !

Oct 31, 2018

Une visite passionnante avec 25 diplômés EM Lyon ce jeudi 11 octobre 2018 à La Grande Motte pour découvrir, guidés par Xavier Desmarest un des deux co-fondateurs du groupe Grand Large Yachting, les sites de fabrication des catamarans Outremer et Gunboat.

 

Avec Stéphan Constance un ami d’études de Centrale Lyon (promo 89) / double diplôme EM Lyon, ils se retrouvent après quelques années de carrière au Boston Consulting Group.

En 2003, ils décident de se lancer dans l’industrie nautique car, désirant partir en voyage, ils ne trouvent pas sur le marché le bateau qu’ils souhaitent.

Ils créent Allures Yaching et sortent leur 1er bateau en 5 mois ½.

Ils mobilisent autour d’eux de la famille et des copains qui investissent dans l’aventure par le système du love money et s’entourent ainsi d’une quarantaine d’actionnaires.

 

Au démarrage, ils s’appuient sur de la sous-traitance puis peu à peu intègrent les différents métiers de la fabrication pour gagner en contrôle.

En 2006, leur monocoque en aluminium l’Allures 40 est élu bateau de l’année en France.

 

Fin, 2007, par le rachat d’Outremer, société en dépôt de bilan et basée à La Grande Motte, le groupe s’étoffe sur le catamaran composite.

De 14 pièces différentes, la structure du bateau passe à 4 pièces, ce qui permet de gagner en homogénéité et de réduire significativement les temps de fabrication.

 

Ils récupèrent un groupe cœur de compagnons artisans et travaillent avec Pôle Emploi sur des méthodes spécialisées pour trouver rapidement les collaborateurs efficaces pour la construction des bateaux.

L’effectif passe de 32 salariés en 2007 à 230 aujourd’hui et le groupe Grand Large Yachting représente un chiffre d’affaires de 40 millions d’euros.

 

Malgré une forte crise du nautisme dès 2008, ils ont bénéficié du basculement du marché du monocoque au multicoque et ont travaillé avec des focus groupes pour redévelopper des modèles adaptés à la demande de clients haut de gamme exigeants.

 

Cela leur a permis de gagner de nombreux titres à l’international (en particulier 3 fois bateau européen de l’année et une fois bateau de l’année aux Etats Unis) et en conséquence, le taux d’export a triplé pour atteindre 75%

 

Comme l’indique Xavier Desmarest, « nous vendons une tranche de vie plutôt qu’un bateau ».

 

En 2010, ils créent une société de services Grand Large Services pour offrir à leurs clients un accompagnement global de leur projet d’achat et de revente de leurs bateaux.

Par exemple, ils se rendent compte que ce sont le plus souvent les femmes qui interviennent dans la décision finale d’achat et intègrent donc de façon très sérieuse le WAF : Woman Acceptance Factor !

 

Filer à toute allure sur un catamaran certes, mais pouvoir également se faire plaisir à bord c’est primordial … ou comment trouver un mix entre confort et excitation de la vitesse à la voile.

 

En 2016, ils rachètent Gunboat, une marque américaine superbe mais en faillite à cause du manque de rigueur côté production. Et ils rapatrient la production de cette ligne à La Grande Motte tout récemment avec la construction d’un nouveau bâtiment très moderne de 3600 m2.

 

Le défi primordial est de réaliser des bateaux légers et confortables.

Pour cela, ils privilégient des structures qui puissent cumuler deux fonctions (tel un lit qui soit aussi un élément de structure du bateau), ils évoluent vers des cloisons et des mats en carbone (pour gagner en moyenne 2 x 150 kg).

Tous les meubles sont composés de mousse avec un plaquage bois (essences choisies par le client), ce qui permet là encore de gagner en légèreté ; une balance est utilisée pour tout ce qui est intégré sur le bateau afin de respecter les objectifs de poids, malgré les kilomètres de câbles qui équipent le catamaran.

 

 

Le groupe est aujourd’hui positionné comme le spécialiste des bateaux de grand voyage, avec des différentes marques de bateaux correspond à tous les types de voyages autour du monde, que ce soit sous les Tropiques et dans les glaces.

 

Gamme Outremer :

Le temps de fabrication moyen d’un catamaran Outremer est d’environ 6/7 mois.

20 bateaux sont produits chaque année (vs. 6 en 2007).

Leur ambition sur cette gamme est de devenir la « porsche » du catamaran, ce qui fait de leurs bateaux des modèles très recherchés sur le marché de l’occasion.

Ils proposent trois modèles allant de 45 à 60 pieds pour une gamme de tarif entre 650 et 1 700  k€ HT.

Tout l’équipement intérieur est pensé pour être au plus proche du confort que l’on a l’habitude d’avoir chez soi. Trois cabines sont généralement la norme, avec un espace propriétaire et deux cabines pour les enfants ou invités.

La maniabilité du catamaran a été travaillée avec le navigateur Michel Desjoyeaux, ce qui permet d’avoir un équipage réduit à une personne.

 

Leur clientèle est de 2 types :

  • Une tranche 35/45 ans qui partent pour faire un tour de l’Atlantique et qui vont garder le bateau entre 12 et 18 mois
  • Des retraités, parfois jeunes, qui vont conserver le bateau plus longtemps

Leurs clients principaux sont américains et souvent achètent le bateau cash.

Pour permettre à leurs futurs acheteurs de matérialiser leur rêve et de concrétiser leur projet, ils organisent des séminaires pendant lesquels ils peuvent échanger avec des clients ayant déjà franchi le pas.

 

Gamme Gunboat :

Gunboat se positionne comme la « ferrari » du catamaran.

Une technologie issue de la coupe de l’America pour confectionner un bateau ultime.

Modèle catamaran 100% carbone, avec des meubles sortant du même fabricant que ceux du Falcon.

Le poids du bateau est de 18 tonnes pour une longueur de presque 22 m.

Beaucoup d’exigence dans le choix des matériaux et dans leur mise en œuvre : tout est contractualisé pour respecter 1. poids ; 2. délais ; 3. Prix

Bref, un petit bijou de confort et de technologie, nécessitant environ 18 mois de fabrication et facturé entre 5 et 6 millions d’euros.

 

Le défi sur ce type de bateau est « comment proposer une excitation unique liées à des solutions innovantes à des clients qui peuvent tout s’offrir ?»

On entre véritablement dans un monde différent !

 

Pour la conception, les bureaux d’études des différents chantiers ont été réunis en un même lieu à La Grande Motte, où opèrent 28 ingénieurs et architectes.

Comme chaque bateau est lancé à la commande, il y a une modélisation précise de la structure, des meubles et des systèmes de chaque bateau ; cela permet notamment de rédiger un manuel propriétaire personnalisé et de rendre davantage autonome le capitaine du bateau.

 

La tendance actuelle est de concevoir des bateaux intelligents avec suffisamment de capteurs pour permettre à distance une maintenance préventive (plutôt que réactive).

 

A date, deux Gunboats ont été vendus à des américains de la côte nord-est: le premier modèle dénommé CONDOR sera mis à l’eau courant décembre 2018. L’info sera bien entendue annoncée sur le site du groupe : http://www.grandlargeyachting.com/fr/

www.gunboat.com

 

Et si l’envie vous prend de plonger dans cet univers de rêve, projet d’une vie, le prochain séminaire de découverte se tient à Paris les 6 et 7 avril 2019 : avis aux amateurs ;-)

Même si vous ne savez pas encore naviguer, sachez que la formation vous est offerte par le groupe Grand Large Yachting pour tout achat d’un de leurs modèles …

 

Merci à Xavier Desmarest, Sidonie Huberlant et Quentin Froment pour leur accueil chaleureux et leur enthousiasme communicatif sur leur aventure professionnelle dans ce groupe.


Other news

Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies.