Avec Petitescaves.com, Guillaume Petit de la Perrelle vous apporte le meilleur des vins bio et naturels sur votre table

Nov 14, 2018

La qualité n’a pas de prix, et dans un secteur viticole où les produits vont de l’inoubliablement bon à l’extraordinairement mauvais, Guillaume Petit de la Perrelle (Programme Grande Ecole promotion 93) a créé un site avec de la personnalité, facile d’accès, et qui propose le meilleur de ce que la production bio et naturelle peut offrir en termes de vins : petitescaves.com

 

Après avoir passé plus d’une décennie dans le monde du salariat, notamment chez Yves Rocher, tu  as décidé de changer de vie. Et on pose toujours cette question quand on change de vie : quel a été LE déclic ?

Une prise de conscience sur ma volonté d’agir sur ma vie professionnelle plutôt que de la subir, ce qui est souvent le cas dans des grands groupes même si mon expérience Yves Rocher, très formatrice, est un très bon souvenir.

 

Les clients de petitescaves.com ont un profil spécifique ?

Ils sont principalement des particuliers, français (à 70%) et européens (scandinaves, anglais), plutôt masculins et surtout très amateurs de vins naturels.

Petitesaves.com, c’est aussi et surtout une aventure entrepreneuriale. Dirais-tu qu’il est plus difficile d’être entrepreneur quand on veut aussi avoir une démarche écologique et responsable ?

Au contraire, je trouve que cela apporte davantage de sens et c’est toujours plus agréable de faire l’unité entre ses convictions, telles que le respect de la terre, les produits sains, la proximité avec les vignerons, et sa vie professionnelle.

 

Quel est ton regard sur les pouvoirs publics, penses-tu qu’ils agissent assez pour faciliter la transition vers une agriculture plus biologique et raisonnée ?

Les pouvoirs publics ont un rôle essentiel pour accompagner les agriculteurs vers un mode de culture biologique. On en est juste à la prise de conscience mais il faut changer tout un système (FNSEA, chambres d’agriculture, semenciers…) enfermé dans une voie productiviste et polluante. Les consommateurs doivent aussi comprendre qu’à partir du moment où le produit est de qualité, il faut payer le vrai prix à un paysan pour qu’il vive de son travail. La qualité à toujours un prix !

Quel vin on peut trouver sur ta table pour une soirée de fin d’année entre amis ou en famille ?

Ephata 2014, un blanc sec d’Anjou (chenin) vieilli en amphore du Clos de l’Elu qui accompagnera un foie gras maison et La Belle Rouge, un Cairanne 2015 (Côtes du Rhône) élaboré avec Marcel Richaud exclusivement pour Petitescaves.com qui accompagnera parfaitement une gigue de chevreuil !

 

Quelles compétences acquises à emlyon business school t’ont été utiles à la fois dans ta vie d’entrepreneur mais aussi de salarié ?

La capacité à aborder les différents sujets en manager généraliste et non en spécialiste. Et puis je prends qui veut au baby-foot ;)

 

Si tu étais un vin…

La Part Davan 2016, un Jurançon sec de Jean-Marc Grussaute, vigneron et rugbyman, mes 2 passions !

 

Ton plus beau souvenir depuis que tu as créé petitescaves.com ?

Une dégustation avec Pierre Overnoy, un vigneron du Jura connu mondialement, dont l’aura saisit tous les gens qui le rencontrent

 

Si tu avais UN conseil à donner à un étudiant qui veut lancer sa startup dans le domaine viticole, ce serait lequel ?

Se concentrer sur le vin en lui-même et sur le vigneron qui fait le vin, pas sur un concept marketing


Other news

Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies.