« L'interview Marketing » de Charles d’Harambure !

Dec 04, 2018

 

A 29 ans, Charles d’Harambure (Programme Grande Ecole) a travaillé 2 ans chez L’Oréal puis 3 ans dans une start-up de la food-tech avant de devenir responsable du marketing pour l’international au sein de Chauffeur Privé.  Après 5 ans à développer la notoriété de produits et d’applications, il revient ponctuellement sur le campus comme intervenant en marketing. Aujourd’hui, il nous parle donc d’acquisition de nouveaux clients et fidélisation des clients existants. Mais pas seulement !

Que t’as apporté emlyon business school d'un point de vue marketing ?

La première année du programme Grande Ecole se composait principalement de cours fondamentaux, qui allaient de la finance au marketing en passant par le droit et l’économie. L’occasion d’assimiler les bases théoriques de chaque discipline mais surtout de rencontrer des experts de chaque métier. J’ai alors suivi avec intérêt les cours de marketing, pour bien comprendre les métiers et les enjeux qui se cachaient derrière ce nouveau mot. Les professeurs et intervenants travaillaient dans la publicité, la communication, les études de marché ou encore l’innovation produit. Un échange avec un ancien collaborateur de BMW m’avait particulièrement touché, notamment son approche à 360° pour promouvoir le nouveau design d’une gamme complète de voitures.

Plus tard, c’est au sein d’une association étudiante que j’applique ce contenu pour faire de la prospection clients, organiser des événements et gérer la communication. Les périodes de stage en entreprise, imposées à juste titre par l’école, représentent quant à elles de vraies opportunités de se confronter aux réalités « terrain » du marketing et de se professionnaliser.

Pourquoi revenir à l’école comme intervenant en cours marketing ?

Pendant mes 5 premières années d’expérience en entreprise j’ai eu la chance de pouvoir travailler sur des produits et services variés, dans des univers différents comme le luxe et les applications mobiles, mais aussi avec des méthodes de travail complémentaires transmises à la fois par le géant traditionnel des cosmétiques et par des startups très agiles.

 

C’est autour de cette complémentarité que j’ai construit ce partage d’expérience. L’idée, en collaboration avec le professeur de marketing, est de donner aux élèves une vision pratique et concrète de ce qui les attend dans les métiers du marketing. A partir de cas réels, comme un lancement produit chez L’Oréal ou l’ouverture du service Chauffeur Privé dans une nouvelle capitale, je partage les différentes étapes, les principaux challenges, le process de décision avec les autres équipes, jusqu’aux outils utilisés pour l’analyse des résultats. Ce format d’échange interactif permet aux étudiants de se projeter dans un métier potentiel, de poser toutes leurs questions à quelqu’un qui était assis à leur place auparavant et de postuler pour un stage.

Quels sont les principaux enjeux marketing de L'Oréal ou Chauffeur Privé ?

Ces deux entreprises sont très différentes, par les produits et services qu’elles vendent, mais aussi par leur taille et leur fonctionnement. Les enjeux marketing reposent cependant sur un socle commun : l’acquisition de nouveaux clients et la fidélisation des clients existants.

Dans une entreprise comme L’Oréal, l’acquisition de nouveaux clients dépend du « visage » associé à un produit, surtout pour les marques de parfum. C’est la personnalité qui incarne le produit, son charisme et son actualité, qui fait que les clients s’identifient à la marque. La fidélisation se traduit quant à elle par la cadence des innovations produits. Il y en a environ deux par an et par marque et c’est cet effet nouveauté qui incite autant les clients à revenir. Chez Chauffeur Privé l’approche est différente, l’acquisition se fait en mettant en avant les avantages du service sur plusieurs canaux publicitaires en simultané, avec un focus sur la publicité web et in-app, afin de répondre aux habitudes de commandes des prospects. Pour la fidélisation ce sont aussi les outils en ligne qui priment avec notamment les campagnes de retargeting et les programmes CRM, personnalisés selon les comportements d’achat des clients.

Si tu devais donner deux conseils d’orientation aux étudiants actuels ?

Soyez d’abord curieux. Sollicitez au maximum vos professeurs et intervenants pour les faire parler de leur métier, du marché dans lequel ils travaillent et de l’environnement de travail chez leur employeur. Lisez aussi des témoignages sur des sites comme Les Echos Start ou La Réclame pour vous inspirer de parcours professionnels en marketing ou autre.

Un deuxième conseil serait de définir quels types d’entreprises vous attirent davantage. Cela veut dire d’abord les énumérer : grande ou petite structure, entreprise de produits ou de services, marché local ou international, vente en B2C ou B2B, positionnement grand public ou premium etc., pour ensuite pouvoir choisir celles qui correspondent le plus à vos aspirations et à vos compétences.


Other news

Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies.