Interview « dans ton biote » : « En France, 20 % de la population présente des troubles digestifs »

Ancienne anorexique, Morgane Soulier (Programme Grande Ecole 2008) a lancé Feeleat, une appli dédiée à la lutte contre les troubles alimentaires. Cet outil a été conçu pour tous ceux qui souhaitent se réconcilier avec leur alimentation. Il s’adresse aussi bien aux personnes ayant des troubles alimentaires qu’à des personnes soucieuses de mieux gérer leur rapport à l’alimentation. 

Feeleat est née du constat des lacunes de protocoles de soins et de soigner ces pathologies : anorexie, boulimie, hyperphagie, orthorexie, obésité, etc. Conçue comme un carnet de bord intelligent, l’appli communautaire – elle a été pensée avec des patients et des professionnels de la santé – permet aux utilisateurs de noter chaque repas, dans quel contexte il a été pris (au travail, à la maison, avec des proches), ses sensations (dégoût, maux de ventre, faim) et ses émotions (colère, joie, tristesse) mais aussi d’écrire un compte-rendu de sa journée. Une fois ces données remplies, l’utilisateur peut les télécharger et les envoyer à son médecin. 

Aujourd’hui, Morgane est en discussion avec l’Institut national de la santé et de la recherche médicale pour imaginer un protocole de recherche. Le but : établir un lien entre émotion et prise de nourriture. Un vrai sujet alors que l’intestin est de plus en plus perçu comme notre deuxième cerveau. Explications. 

Comment est née l’appli Feeleat ? 

J’ai travaillé pendant 8 ans dans les nouvelles technologies au sein du groupe Orange. Mais fin 2015, j’ai dû cesser de travailler pour me soigner après 10 ans de lutte contre l’anorexie. C’est un parcours de soin extrêmement long durant lequel vous êtes entouré de médecins. Pourtant, j’ai pu constater de nombreux manques dans les protocoles de soin. Dans tous les cas, quand les troubles alimentaires deviennent pathologiques, ils sont difficiles à soigner. Et parfois, on est épuisé d’aller voir son médecin. C’est comme ça que j’ai réfléchi à lancer un outil numérique aidant les patients, leurs proches et les équipes médicales à mieux comprendre et soigner ces maladies. Un moyen, aussi, de communiquer avec son médecin sans se déplacer en permanence. 

Comment fonctionne Feeleat ? 

L’appli a été pensée avec des personnes victimes de troubles alimentaires et des équipes soignantes. C’est un outil collaboratif dans lequel les utilisateurs indiquent ce qu’elles ont mangé dans la journée, dans quel contexte ainsi que leurs ressentis. Les données sont téléchargeables et peuvent être transmises à son médecin. Ce qui lui offre une meilleure compréhension de ce que vit et ressent son patient. 

Combien de personnes sont victimes de troubles alimentaires en France ? 

Cela concerne 8 millions de personnes. Mais Feeleat pourra aussi venir en aide aux 10 millions de français victimes de troubles digestifs (20 % de la population). 

Combien de personnes utilisent Feeleat ?

Trois mois après sa sortie, nous avons déjà enregistré 13 000 téléchargements et plus de 80 000 repas. L’appli est disponible dans 143 pays mais uniquement en français. Cet été, elle sera aussi accessible en anglais, avec l’objectif, évidemment, de toucher le plus grand nombre de personnes dans le besoin. 

L’appli pourrait-elle être utilisée par un public plus large ? 

Aujourd’hui, nous sommes en discussion avec l’Inserm pour imaginer un protocole de recherche faisant le lien entre émotion et prise de nourriture. Je sais que l’application est aussi utilisée par des psychiatres. Je pense qu’elle pourrait avoir une utilisation plus large alors que la science a démontré les liens entre cerveau et nourriture. Notre intestin n’est-il pas notre deuxième cerveau ?!

Autres communications